La batterie est donc le dispositif alimentant en énergie électrique la résistance de votre cigarette électronique.

Il en existe différentes sortes, cela va de simples piles (qui ne sont donc pas rechargeables) à des accumulateurs (on parle d’accus, qui, eux, sont rechargeables) en passant par de simples cables d’alimentation reliés à une autre source d’énergie (par exemple la prise USB d’un ordinateur).

Ci dessous les choses importantes à savoir sur votre batterie:

Qu’est ce que Le switch?

Afin de commander l’alimentation de votre résistance, un interrupteur est nécessaire (on utilise le terme anglais de « switch »), souvent placé sur la batterie.
Parfois, cet interrupteur est dit « automatique » (et donc vous ne le voyez pas) car il s’agit d’un dispositif électronique, caché dans la batterie, qui détecte automatiquement l’aspiration du vapoteur et fait chauffer l’atomiseur (plus précisément la résistance contenue dans l’atomiseur).

Dans ce cas, on parle de batterie automatique.

Dans le cas contraire (il y a un switch sur l’e-cigarette), on parle de batterie manuelle.

Pourquoi un Indicateur lumineux?

La plupart des e-cigarettes pour les débutants sont dotées d’un dispositif indiquant si elles alimentent normalement la résistance. Ce dispositif est bien souvent placé sur la batterie.
Cela peut être une led ou une diode de couleur sur l’extrémité inférieure de votre batterie ou sur le switch.
Parfois, un clignotement spécifique indique que la batterie doit être rechargée ou que l’on a trop fait chauffer la résistance et que l’on doit faire une courte pause.

Souvent, les batteries (en tout cas les modèles conseillés aux débutants) sont équipées de circuit prenant en charge automatiquement leur recharge : vous n’avez qu’à les relier à une source d’énergie, le circuit électronique se charge du reste.

Comment déterminer sa Consommation et son autonomie?

En général, les batteries proposées avec les e-cigarettes pour débutants ont une tension nominale autour de 3,5 volt, et c’est déjà bien suffisant pour vapoter sereinement.
Le second point important à retenir pour une batterie, c’est qu’elle a une capacité (pour simplifier, considérez que cela désigne la quantité d’énergie électrique qu’elle contient).
Cette capacité est exprimée en milli Ampère par heure (mA/h).
Cela oscille d’une capacité de 100 mA/h à 3000 mA/h (voire plus, mais là votre batterie commence à devenir vraiment grosse !).
Les vapoteurs aimant simplifier, ne soyez pas surpris de lire ou d’entendre parler de batterie de 280 ou 1100, voir carrément «avec ma 650, je tiens une demi-journée » .
Maintenant, vous comprenez qu’ils veulent dire : « avec ma batterie d’une capacité de 650 mA/h, je peux vapoter une demi-journée sans avoir besoin de la recharger ».
Sur la figure 4, vous pouvez voir, en partant de gauche à droite, une batterie de 1000 mA/h, une de 650 mA/h, une cigarette et une batterie en 380 mA/h.

Pourquoi cette notion de capacité est importante ?
Si la phrase précédente ne vous a pas déjà mis sur la voie, et bien, cela vous permet de savoir, grosso-modo, combien de temps vous allez pouvoir utiliser votre e-cigarette avant de devoir recharger sa batterie.
Pour une première approximation, on va considérer qu’un vapoteur « normal » consomme entre 80 et 120 mA/h pour une heure de vapotage (tiens un nouveau mot, mais je suis sûr que vous avez devinez ce qu’il veut dire).